Comment choisir ma Pension Libre Complémentaire ?

Comment choisir ma Pension Libre Complémentaire ?La complexité des mécanismes de capitalisation ne facilite pas la comparaison de produits d’assurances. Dans ce contexte, la Pension Libre Complémentaire (PLC) est un must pour tout indépendant ou dirigeant d’entreprises.  Cette formule d’épargne individuelle est intégralement déductible des revenus professionnels et génère donc une diminution de l’impôt sur les revenus et, le cas échéant, des cotisations sociales.

La plupart des institutions financières et des compagnies d’assurances vous proposent leur produit « maison ». Dès lors, quels seront vos critères de sélection ?

1.       PLC sociale ou PLC ordinaire

Vous avez le choix entre deux formules.

– Pour une PLC ordinaire, vous pouvez cotiser à hauteur de 8,17% des revenus servant de base de calcul pour vos cotisations sociales en tant que travailleur indépendant, plafonnés à 36.936,7€
– Pour une PLC sociale, ce montant peut atteindre 9,40%, sachant que 10% de votre prime sera affectée à un fonds de solidarité qui vous offrira des garanties complémentaires

Garanties offertes par le fonds de solidarité.

Le législateur a fixé des normes en matière des garanties offertes par le fonds de solidarité.  Vous y retrouverez souvent une garantie en cas de décès ou la garantie de continuation du versement de votre prime en cas d’invalidité.  Certains organismes offriront davantage de couvertures et prévoiront le versement d’une rente en cas d’incapacité de travail, le versement de montants en cas de maladie grave, voire également des prestations en cas d’accouchement, d’accident, ou même en cas de faillite.  L’avantage de cette formule et de l’intervention d’un fonds de solidarité, est d’octroyer les mêmes avantages à tous sans distinction d’âge, d’état de santé, ou de risques professionnels.

Le prix de la couverture du volet de solidarité demeurant identique (10%) il conviendra donc d’être vigilant dans l’analyse des différentes couvertures offertes.

2.       Le rendement

Vous bénéficierez d’un taux d’intérêt minimum garanti sur votre épargne.  Le taux de rendement total sera variable en fonction de la formule et de l’organisme financier que vous choisirez.  Renseignez-vous à propos des rendements du passé et choisissez un partenaire fiable, afin de garantir votre épargne

3.       Les frais

En guise de rémunération, l’organisme financier ponctionnera toujours des frais sur votre contrat.  Ces frais diminueront  la qualité de la capitalisation et, par voie de conséquence, les prestations versées au terme du contrat.  Lors de l’analyse, n’hésitez pas à réclamer à votre conseiller le détail des frais et chargements de l’assureur ainsi que les commissions d’intermédiation pratiquées sur les primes.

4.       Les garanties complémentaires

En plus des garanties offertes par le fonds de solidarité, des  garanties complémentaires au volet de capitalisation peuvent être souscrites :

  • En cas d’incapacité de travail :  versement d’une rente suite à maladie ou accident
  • En cas de décès : capital alloué aux bénéficiaires

5.       Check-up périodique

La déductibilité des sommes versées dans le cadre de la PLC est soumise à différentes conditions liées au statut social de travailleur indépendant. Ainsi, il faut être durant la période fiscale concernée travailleur indépendant à titre principal ou assimilé et être en ordre de cotisations sociales. Par ailleurs, les montants que vous pouvez verser  varieront annuellement en fonction des modifications de revenus ou de plafonds.  Ce qui précède impose donc le choix d’un partenaire social efficace pour la gestion et l’adaptation des ces données. L’analyse et le conseil avant tout.

Afin de tirer le meilleur parti fiscal et social en la matière, il est fondamental de séquencer correctement les versements de votre PLC et le cas échéant, d’un Engagement Individuel de Pension pour les indépendants exerçant en tant que mandataire de société.  Cette chronologie impose un suivi régulier de votre état de capitalisation ainsi qu’une mise à jour régulière de votre situation sociale.

Prenez le temps de trouver un conseiller de confiance.  Quelqu’un qui analysera vos besoins et prendra le temps de vous informer au sujet des risques, des frais et la fiscalité au terme du contrat.  Un conseiller qui vous accompagnera au long de votre carrière et qui veillera à adapter votre contrat lors de tout changement (revenus annuels, statut, …)

Vous souhaitez plus de précisions ? Contactez-nous à l’aide du formulaire de contact.